25/02/2009

Mutilations sexuelles et religions ( par des etre primitifs)

avant de lire les textes sur ce blog je demande a tout les hommes de ne jamais repousser les femmes éxciser et de les acceptés comme une femme toute a fais normale ( je pense que elle save déja ce que elle on subit et essayeront de rendre heureux lhomme qui les choisiras)

le texte original est sur >> http://fr.wikipedia.org/wiki/Excision

Ainsi, actuellement, l'essentiel des populations qui pratiquent ces mutilations sexuelles sont soit animistes, soit musulmanes. Il existe aussi certaines communautés chrétiennes au Ghana ou au Togo qui pratiquent les mutilations sexuelles ainsi que la communauté juive des Falashas. Les sources religieuses juives et chrétiennes ainsi que le Coran ne font pas mention de cette pratique.

Cependant, l'Islam peut servir de moyen de justification comme d'interdiction à la pratique de l'excision. En effet n'y a pas consensus parmi les savants sunnites sur le rapport entre Islam et excision, leur position allant de l'obligation à l'interdiction pure et simple. En effet, si le Coran ne prescrit aucune obligation d'excision, certains hadiths sont utilisés par les savants recommandant ou prescrivant sa pratique pour la justifier religieusement. Est notamment mentionné, le hadith rapportant que Mahomet recommanda à une exciseuse « Effleure et n’abuse pas, car cela rend le visage plus rayonnant et est plus agréable pour le mari.<< ((pourquoi pas faire l'inverse couper le gland de lhomme (qui et l'équivalent au clitoris de la femme en sencibiliter) car cela rendrais le visage de lhomme plus rayonnant et est plus agréable pour la marier et le 1er qui aurais du etre éxcisé du gland et mahomet ))». . Dans tout les cas, si ces hadiths permettent à certains savants de recommander ou obliger l'excision, les savants défavorables à sa pratique soulignent que les chaînes de transmissions qui soutiennent ces textes seraient trop faibles pour cautionner une pratique aussi grave, d'autant qu'aucun ne mentionne d'obligation formelle.

Une autre défense de l'excision s'appuie sur les valeurs et la culture des sociétés. Ainsi, considérer la femme comme responsable de tous les manquements à la morale et aux bonnes mœurs légitime le contrôle strict de son comportement (notamment sexuel). La littérature juridique qui parle de l'excision, sans la recommander formellement, l’évoque sous le vocable de « khafdh » ou « khifâdh » qui signifie l’affaiblissement du plaisir sexuel. Cette signification est associée à une conception du statut de la femme comme soumise à l'homme qui, en retour, se doit de défendre l'honneur de sa lignée en contrôlant la virginité des femmes pré pubères avant de les confier par contrat à un autre homme (mariage) ou en diminuant le désir sexuel (une des vertus attribuées à l'excision)<< donc pour etre plus surt que les femmes reste vierge jusqu'au mariage on leur as enlever toute possibiliter d'avoir des envies sexuel a vie de cette façon mème ci la femme ce touche en ce lavent cela ne lui donneras aucune envie de ce caresser jusqu'au jours ou la femme ne serviras que as faire des enfants et sans avoir jamais aucun orgasme mais sont mari oui et as chaque raport

Dans le cadre islamique, la nature primordiale de l'humanité (appelée Fitra) est caractérisée par les 5 éléments suivants :la circoncision le fait de se raser le pubis le fait de se couper les ongles le fait de s'épiler les aisselles le fait de se tailler la moustache.

De ce fait, la pratique de l'excision déjà traditionnellement installée bien avant l'arrivée de l'Islam, n'a pas été fondamentalement modifiée par la nouvelle religion.

Il faut souligner que récemment certains responsables religieux musulmans ont innovés en s'opposant franchement à l'excision.

C'est le cas par exemple au Sénégal (où des imams éduquent les populations à risque, appuient chaque argument en citant le Coran et sensibilisent aux problèmes de santé générés par l’excision) ou en Égypte (où des responsables religieux ont appelé à l’interdiction de ces pratiques et à la punition de leurs auteurs lors d'une conférence internationale sur les mutilations génitales féminines (MGF) au Caire).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Excision

10:17 Écrit par lhommenondecevant_dj-ncf dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.